Restauration


ichée près du Lac de Vallon, cette Chapelle dédiée au saint fondateur de l’ordre des Chartreux a été édifiée en 1651, au milieu des ruines du Monastère Cartusien Sainte Marie de Vallon. En effet, des moines s’étaient installés en ces lieux quelques 500 ans plus tôt (1138) pour y fonder la Chartreuse de Vallon. En  1793, les troupes révolutionnaires entrent en Savoie, la Chapelle est alors vendue comme bien national. Elle est profanée et ses nouveaux propriétaires  la laissent tomber en ruines.

Historique des travaux


  • 1972
  • 1973/1974
  • 1975
  • 1976
  • 1978
  • 1980
  • 1984
  • 1995
  • 1999
  • 2000
  • 2003
  • 2007
  • 2011
Travaux de préparation des murs à l’intérieur de la Chapelle.
Mise à jour de la voûte en bois de la nef et restauration avec les coenneaux.
Les pierres des murs et de la voûte du chœur sont jointées.
Acquisition des abords de la Chapelle et restauration de la voûte écroulée de la sacristie.
Restauration du sol (allée en pierre et parquet sur les côtés).
Réalisation des bancs.
Restauration de la toiture sur la nef avec des tavaillons en Red-cédar (toiture qui fait l’objet de la demande de subvention).
Installation d’un panneau solaire pour l’éclairage intérieur.
Restauration du tableau de « Saint-Bruno ».
Restauration du clocher et de la croix après la tempête de 1999.
Restauration de la toiture sur le chœur de la tribune, de l’escalier et crépi des façades extérieures.
Installation d’un second panneau solaire pour renforcer l’éclairage intérieur.
Restauration du toit en tavaillons de mélèze avec reprise de la charpente, et de la façade en tavaillons arrondis d’épicéa. Cliquez sur la photo.
ETE 2011 RESTAURATION CHAPELLE SAINT BRUNO
n 1834, à l’instigation de Monseigneur Rey, évêque d’Annecy et enfant du pays, une restauration débute. L’inauguration de la Chapelle remise à neuf a lieu en 1836. Après l’incendie de 1855, le révérend Chappaz, curé de Bellevaux, entreprit une collecte dans toute la paroisse et fit faire les réparations dans le courant de l’année 1856. En 1905, elle devient propriété de la Commune. Fermée pendant de longues périodes sans être aérée la chapelle se détériore lentement sous l’action de l’humidité. Depuis 1971, l’association « Chartreuse de Vallon-bellevaux » avec l’aide de la commune travaille à la restauration de l’édifice.